Vendredi 16 Novembre 2018
Imprimer
 
Gala de l’indépendance à Sorano : L’Ensemble lyrique chante le retour aux sources
Source : (lesoleil.sn) - Publié le : 09/04/2014 - 09h 58   
 

C’est dans une salle comble du Théâtre national Daniel Sorano que l’Ensemble lyrique traditionnel a, le 3 avril, présenté son nouvel album intitulé « Sunu Gaal Gii ». La production de 15 titres a pour objectif de conserver le patrimoine musical du pays.
Une équipe jeune, un nouveau répertoire, des sonorités traditionnelles variées… Voilà le nouveau visage de l’Ensemble lyrique traditionnel de la Compagnie du Théâtre national Daniel Sorano. Son nouvel album intitulé « Sunu Gaal Gii » a été présenté le 3 avril dernier lors de la première édition du gala de l’indépendance. La soirée a été présidée par le Premier ministre Aminata Touré qui avait à ses côtés le ministre des Sports et de la Vie associative, Mbagnick Ndiaye.
Le répertoire proposé est du cent pour cent traditionnel. Occasion pour les artistes de faire voyager le public dans toutes les régions culturelles du Sénégal. Des spectacles aussi différents, exigeants qu’impeccablement interprétés. 
Arame Camara, Ndèye Fatou Ndiaye et Assane Mbaye, trois grandes voix, ont réussi l’exploit de « surprendre le temps », offrant une musique traditionnelle très colorée. Les sérères Mari Ngoné Dione et Mbaye Ndiaye ont aussi entraîné le public avec talent dans le monde du « Nguel » au grand bonheur d’une assemblée ravie. Les nouveaux venus Fatoumata Diarra qui chante en Soninké, le vainqueur de « relève bi » Saliou Mbaye et la grande diva Maty Thiam Dogo ont joué leur partition sur le terrain social avec des thèmes comme l’émigration clandestine, les inondations. Pour la note finale, les artistes ont interprété en chœur un hymne du retour aux sources.
 Très satisfait du spectacle, le directeur général de la Compagnie du Théâtre national Daniel Sorano, Massamba Guèye, estime avoir relevé le défi. « Le peuple sénégalais a communié avec sa propre culture, son patrimoine. Je pense que c’est une grande satisfaction. Sur le plan artistique, les artistes ont été à la hauteur. Ils ont joué plusieurs gammes et ont visité toutes les régions culturelles du Sénégal ». Au regarde de M. Guèye, c’était un défi car c’est la première fois qu’il organise pour l’Ensemble lyrique. « Nous avons rajeuni l’équipe parce qu’on ne peut pas créer le future si on ne se repose pas sur sa jeunesse », dit-il. Avec un Théâtre Daniel Sorano qui a renoué avec le public, une assistance enthousiaste, des artistes généreux et talentueux, le 54ème anniversaire de l’indépendance du Sénégal a été célébré dans les règles de l’art.

Absa NDONG

 
 VOS COMMENTAIRES
 
Unable to establish a DB connection