Vendredi 16 Novembre 2018
Imprimer
 
COMMUNIQUE : GALA DU CINQUANTENAIRE
Source : (SORANO) - Publié le : 30/12/2015 - 22h 17   
 

La Compagnie du Théâtre national Daniel Sorano, fer de lance de la culture du Sénégal, a célébré ses cinquante années de vie artistique.
Au cours de l’année 2015, des ateliers de renforcement de capacités artistiques et professionnelles, des manifestations artistiques de haute facture, des rencontres intellectuelles, des événements-hommage, des prestations artistiques appréciées à l’étranger entre autres importantes activités ont rythmé la célébration du Cinquantenaire de Sorano. C’est dans ce cadre que s’inscrit le Gala du Cinquantenaire prévu le vendredi 1er janvier 2016 à 20 heures à Sorano. Cette première grande soirée de l’année 2016 sera un spectacle inédit avec l’Ensemble lyrique traditionnel, le Ballet « La Linguère » et la troupe nationale dramatique du Sénégal. Sur scène : des extraits de théâtre succulents résumant les grandes productions dramatiques des 50 ans de Sorano, des mélodies et rythmes, des expressions chorégraphiques du passé et du présent. Ainsi, les anciens de Sorano et la nouvelle génération d’artiste-comédiens, de chanteurs, de musiciens, de danseurs retracent en spectacle la trajectoire historique de cette institution de création et de production culturelles. La mise en scène du spectacle porte la signature du talentueux et expérimenté Seyba Lamine Traoré.
Pour rappel, inauguré le 17 juillet 1965, le Théâtre national Daniel Sorano a toujours été à la fois le foyer et la vitrine de la créativité artistique et de la diversité culturelle de la nation sénégalaise. Cette institution de création artistique et de promotion a contribué de manière significative au rayonnement culturel international de notre pays.
Constitué de trois entités artistiques : le Ballet « La Linguère », la Troupe nationale dramatique et l’Ensemble lyrique traditionnel, Sorano est composé d’artistes et d’hommes de culture qui ont permis grâce à leur talent et leur dévouement, l’inscription de nos œuvres musicales, chorégraphiques et surtout théâtrales au répertoire universel.

Mais, depuis les années 1990, le Théâtre national Daniel Sorano a subi les contrecoups d’un environnement socio-économique difficile qui tend à l’installer dans une certaine morosité.
Une tendance paradoxale, tant reste intact le potentiel créateur de cet important outil national de protection et de promotion de la diversité culturelle.
Il est capital donc de renouer les fils d’une épopée qui a gratifié le Sénégal d’une dimension culturelle internationale dont peu de pays peuvent se prévaloir.
A cet effet, la Célébration du Cinquantenaire du Théâtre national Daniel Sorano a été l’occasion de rendre un vibrant hommage aux illustres artistes et de redonner à Sorano son lustre d’antan.

 
 VOS COMMENTAIRES
 
Unable to establish a DB connection